Créer mon blog M'identifier

meilleur laser pointeur

Le 8 avril 2016, 05:57 dans Humeurs 0

Les puissances émises peuvent être :

pour les lasers à émission continue, une puissance de quelques centaines de microwatts (m W) à plusieurs kilowatts (kW)
pour les lasers à impulsions relaxées, une énergie de 0,1 joule (J), soit une puissance de l’ordre de 0,1 mW, à plusieurs centaines de joules par impulsion (de quelques millisecondes)
pour les lasers à impulsions déclenchées, une énergie de quelques millijoules (mJ) à quelques dizaines de joules en quelques nanosecondes : les puissances de crête correspondantes sont alors considérables, du mégawatt (MW) au gigawatt (GW).
L’énergie transportée dans le faisceau peut être concentrée par focalisation sur une surface très petite (disque de diamètre de quelques microns (m m) dans certains appareils, servant aux travaux d’usinage en particulier ; elle peut être plus large dans d’autres appareils, ceux servant aux travaux d’holographie par exemple.

On peut classer les lasers selon la nature du milieu actif ainsi qu’il est indiqué ci-après. Les matériaux actifs des lasers sont souvent constitués d’une substance de base dans laquelle sont incorporés des atomes d’une substance ” dopante “. On distingue :

viseur laser pour carabine

les lasers à matériau actif solide : le rubis constitué de corindon (alumine cristallisée) contenant des ions de chrome trivalent ; les verres dopés au néodyme, le grenat d’yttrium et d’aluminium, dopé au néodyme (laser dit “Yag”), des semi-conducteurs tels que l’arséniure de gallium. Ces lasers sont à émission continue ou impulsionnelle. Le laser yag à impulsion est, par exemple, employé en chirurgie oculaire
les lasers à gaz : mélange d’hélium et de néon, argon ou krypton à l’état ionisé, dioxyde de carbone, azote. Ces lasers possèdent une grande qualité de faisceau. C’est un type de laser professionnel
les lasers à liquide ou à colorants : les principaux liquides actifs utilisés “dyes” sont des composés hydrocarbones insaturés : les coumarines ou les rhodamines. Ces lasers nécessitent un autre laser pour leur excitation. Ils sont réglables en fréquence d’émission. Ils sont utilisés en particulier en photothérapie du cancer
les lasers à semi-conducteurs (diode laser). C’est dans cette catégorie que figurent les pointeurs. Ils sont utilisés aussi dans les télécommunications, dans les lecteurs enregistreurs de C.D.

Ces dernières années, on observe une augmentation sur le marché des lampe torche tres puissante dangereux pour la peau et les yeux. Ces pointeurs, interdits en Suisse et en Europe, sont surtout vendus sur Internet.

Ces appareils manuels qui peuvent être utilisés lors de présentations comme pointeur optique ne correspondent pas toujours aux normes en vigueur et les valeurs limites sont parfois largement dépassées.N'utilisez que des pointeurs laser d'une puissance maximale de 1 milliwatt (mW). Extérieurement, les pointeurs laser dangereux non autorisés ne se distinguent pas des autres. Leur rayonnement, direct ou indirect (p. ex., par le biais d'un miroir), peut cependant provoquer des lésions oculaires ou des brûlures de la peau. Pour éviter de telles atteintes à la santé, il est important de tenir compte de l'étiquetage et des recommandations de l'OFSP formulées ci-dessus.

Pointeur Laser Brûlant 30000mW

Les règles applicables aux pointeurs laser le sont également aux autres appareils à laser comme, p. ex., les télémètres.

Un laser puissant 30000mw est un appareil manuel de la grandeur d’un stylo à billes approximativement et prévu pour être utilisé comme une baguette optique. Le rayon laser se caractérise fondamentalement par le fait que le rayon ne présente qu’une seule couleur (monochrome), qu’il reste fin sur une grande distance et que le faisceau de rayons se produit avec une grande intensité sur une petite surface. Cela entraîne une forte concentration de rayonnement.

La plupart des pointeurs laser usuels dans le commerce existent en trois couleurs : rouge (longueur d’onde de 620 à 780 nm), vert (normalement longueur d’onde de 532 nm) et bleu (longueur d’onde de 406 à 482 nm). « Laser » est l’acronyme de l’anglais « Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation » (amplification de la lumière par émission stimulée de radiations) et se réfère au type de production des rayonnements.

Les installations à laser (fixes et mobiles) sont répertoriées selon le potentiel de risques que présentent leurs rayonnements dans des classes fixées selon la norme EN 60825-1. Ces classes, au nombre de quatre, sont encore divisées en sous-classes (cf. tableau 1).

Seuls les laser jusqu’à la classe 2 sont inoffensifs (cf. également Dangers et risques pour la santé). ). Il est donc recommandé de n'utiliser que des meilleur laser pointeur des classes 1 et 2, dont la puissance maximale ne dépasse pas 1 mW. Les lasers de puissance supérieure sont dangereux et nécessitent des installations et des mesures de sécurité supplémentaires. Les lasers des classes 3B et 4 ne peuvent être utilisés que de manière stationnaire.

portée laser 303

Le pointeur laser Lee, ne fait que projeter un spot lumineux sur les cases de tableaux de communication imprimés. Aucune connection à l'ordinateur n'est possible. Mais des aides techniques utilisant également la motricité de la tête, existent pour contrôler les fonctions déplacements et clic de la souris.
Lucy : dispositif permettant de contrôler un ordinateur PC, en déplaçant le spot laser sur un clavier externe, avec plusieurs possibilités de validation (clic temporisé, clic externe...)
Sauf erreur de notre part, ce matériel n'est plus distribué en France. Nous l'avons cependant encore rencontré sur le stand de la société Skil lors du dernier salon Reva de Gand en Belgique, matériel probablement importable en France via HMC.

Le laser (de Light Amplification by Stimulated Emission of Radiations) invention française due à Alfred Kastler, prix Nobel est une source de lumière cohérente, c’est-à-dire monochromatique, collimatée et dont les ondes sont en accord de phase entre elles.

Le phénomène de base qui permet la réalisation d’émetteurs optiques à ondes cohérentes a été prévu sur le plan théorique par Einstein en 1917. L’émission lumineuse d’un corps est due à une certaine diminution de l’énergie des éléments tels qu’atomes, molécules, pile 16340 ions qui le composent, par exemple lors de passages d’électrons des orbites externes aux orbites internes d’un même atome. Cette émission peut être spontanée elle correspond alors à un rayonnement incohérent. Mais si un photon arrive sur un atome convenablement excité, il peut, sous certaines conditions, provoquer l’émission d’un second photon, en phase avec le photon incident et à la même fréquence.

Pour provoquer l’émission laser, il faut exciter convenablement un milieu actif afin de placer ses atomes dans des conditions telles qu’ils puissent libérer de l’énergie par émission stimulée. Cette excitation, appelée “pompage” peut se faire sous trois formes différentes :

pompage électrique : décharge électrique dans un gaz ou excitation électronique
pompage optique par exemple, éclairs de tube flash
pompage chimique réaction entre deux substances chimiques.
La longueur d’onde l du rayonnement émis par chaque type de laser est généralement comprise entre 0,19 micromètres (µm) et 10,60 µm, dans une région du spectre des ondes électromagnétiques comprenant la lumière visible (0,4 à 0,78 µm), l’ultraviolet (inférieure à 0,4 µm) et l’infrarouge (supérieure à 0,78 µm).

Le rayonnement laser peut être émis soit en impulsions déclenchées, d’une durée de quelques picosecondes (ps) à quelques centaines de nanosecondes (ns). Ces impulsions se succèdent à des cadences de répétition extrêmement variables de plusieurs mégahertz (MHz) à quelques impulsions par heure, soit en impulsions relaxées (“Long Pulse” ou “Free Running”), d’une durée de quelques microsecondes (m s) à quelques dizaines de millisecondes (ms), les cadences de répétition étant d’une dizaine par seconde à une par minute, soit enfin en émission continue (conventionnellement, de durée supérieure à 0,25 s).

 

pointeur laser portee 10 km

Le 6 avril 2016, 11:49 dans Humeurs 0

Ces appareils à laser sortant sont, en effet, susceptibles, dans des conditions normales d’utilisation ou dans d’autres conditions raisonnables prévisibles, d’émettre un rayonnement exposant le corps humain.
L’article 68 de la loi n° 2011-267 du 14 mars 2011 d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI) punit, de 6 mois d’emprisonnement et de 7500 € d’amende, le fait : d’acheter, de détenir, d’utiliser ces appareils ou de fabriquer, importer, mettre à disposition à titre gratuit ou onéreux, détenir en vue de la vente ou de la distribution gratuite, mettre en vente, vendre ou distribuer à titre gratuit des appareils à laser sortant de classe supérieure à 2 non destiné à un usage spécifique autorisé.

Le point d'un pointeur laser portee 10 km est nettement plus clair et visible que celui d'un pointeur laser rouge. En effet, il est jusqu'à 13 fois plus visible même à la lumière du jour ! Idéal pour une utilisation dans de grandes pièces.

Environ 6.000 plaintes dans le monde ont été déposées
l'année dernière par des pilotes agressés par les pointeurs laser. Parmi eux,
Eric Prévot, commandant de bord à Air france, porte parole de la compagnie pour les personnels navigants techniques.

laser vert puissant

L’effet thermique du rayonnement laser peut être dangereux pour la peau, qui ne peut supporter en permanence que des éclairements énergétiques relativement faibles, de l’ordre de quelques dixièmes de W/cm2 ou, fugitivement, de quelques W/cm2 (le rayonnement solaire, par temps clair, en été, apporte une énergie de 0,14 W/cm2 la sensibilité à la chaleur rayonnée dépend de façon importante de la pigmentation de la peau et de la région du corps exposée. La peau réfléchissant plus ou moins bien, selon les épidermes, les rayonnements de longueur d’onde comprise entre 0,4 µm et 1,4 µm, ce sont les rayonnements de longueurs d onde situées hors de cet intervalle (en particulier, ceux du laser C02) qui sont les plus agressifs. Le risque principal est celui de brûlure par effet thermique, mais aussi, d’induction de cancer pour certains lasers à UV. Les lasers à impulsions courtes provoquent des lésions mécaniques ou chimiques très localisées (ex. : cassure des liaisons moléculaires).

Sur l’œil, trois zones de l’œil sont sensibles :

la cornée : les conséquences sont similaires à celles de la peau avec une sensibilité supérieure
le cristallin : ainsi, la maladie des verriers est une opacification du cristallin pour des fréquences inférieures à 1 600 nm après une longue exposition. Les lasers à UV peuvent créer des dégénérescences similaires. Il est à remarquer que dans les conditions normales d’émission des lasers, on ne peut pas focaliser sur le cristallin
la rétine : Lunette pointeur laser pour carabine celle-ci est lésée dès qu’elle est atteinte. Les lésions sont fonctions du temps d’exposition, de la fréquence des impulsions, de la longueur d’onde et même de la forme de l’image sur la rétine. La lésion la plus courante est la destruction locale par vaporisation lors d’émission de forte énergie (classe III en particulier). La norme fixe des valeurs empiriques de seuil pour les divers paramètres ci-dessus. Si la durée d’impulsion est de l’ordre de la milliseconde, l’effet produit est essentiellement thermique, s’il est de l’ordre de la microseconde, l’effet est plutôt thermochimique. Pour les appareils de classe II, le réflexe palpébral – s’il est normal – fait qu’on ne constate pas de lésion permanente en moyenne.
Les rayonnements transmis à la rétine par les milieux optiques de l’œil sont focalisés ; les dimensions de l’image d’un objet sur la rétine sont fonction directe de la distance focale de I’œil et du diamètre apparent de l’objet. Leur limite inférieure dépend du phénomène de diffraction de Fraunhofer et leur limite supérieure de la divergence du faisceau. Le diamètre de l’image rétinienne d’un faisceau laser peut ainsi varier de quelques microns à une vingtaine de microns. A titre de comparaison, le soleil donne sur la rétine une image d’un diamètre de 160 µm. L’énergie ou la puissance reçue par une unité de surface peut être 5 x 105 fois plus élevée au niveau de la rétine qu’à celui de la cornée. On tient compte de ce facteur pour définir les densités d’énergie ou de puissance maximales à admettre au niveau de la cornée.

Il faut considérer que les réflexions spéculaires (réflexions dues à des miroirs et autres surfaces réfléchissantes) présentent les mêmes dangers que les rayons directs. Elles peuvent, en effet, contenir jusqu’à 95 % de l’énergie de ces derniers. Les rayons diffusés ont une densité d’énergie ou de puissance plus faibles. Les réflexions sur les surfaces rugueuses sont plus dangereuses que celles sur surfaces lisses. Les réflexions perpendiculaires à une surface sont moins dangereuses que celles sous un angle de 10°, par exemple (en effet, on constate dans ce dernier cas que le faisceau reste plus parallèle = collimaté).

Le diamètre de la pupille varie de 2 à 7 mm de la lumière du jour à l’obscurité et modifie le flux lumineux reçu par la rétine dans le rapport de 1 à 12. Cependant, dans le cas des lasers, la contraction de la pupille est trop lente pour participer, dans tous les cas, à la protection de la rétine. Si la densité d’énergie reçue par la rétine est excessive, elle provoque un échauffement des tissus, des brûlures et des lésions de dimensions limitées, mais irréversibles, des éléments sensibles, laser gant cônes et bâtonnets (Voir en annexe 1 un développement concernant ces effets extrait de la norme NF EN 60-825). Certaines des personnes auditionnées s’interrogent sur les moyens dont disposent les ophtalmologistes pour détecter les microbrûlures rétiniennes. Un manque de moyens pourrait expliquer le peu de cas recensés.

Les lésions de la partie centrale de la rétine (fovéa) ou au niveau du nerf optique sont les plus dangereuses. Leur gravité varie avec la pigmentation de l’épithélium rétinien particulier à chaque individu. La victime d’une agression oculaire ressent un “blast” (choc, douleur) oculo-orbitaire, puis un voile assorti ou non d’un scotome central positif (c’est-à-dire une tâche rémanente durant un temps variable ou exceptionnellement définitive). La sensation d’éblouissement ne peut être occasionnée que par une lumière visible. Des radiations non visibles peuvent donc “griller” certaines parties de l’œil sans que la personne s’en aperçoive, lazer vert le réflexe palpébral ne se déclenchant pas. Il est rapporté dans la littérature des atteintes de vision centrale (même avec des lasers de classe I) sans lésion rétinienne décelable. Ces atteintes sont plus ou moins transitoires et aucune théorie ne permet à l’heure actuelle de les expliquer. Leur origine organique n’est pas toujours démontrée.

L’effet cumulatif d’expositions répétées n’est pas connu. Un effet additif est fort possible. Harversh et Sperling ont présenté une communication au congrès de Houston (Texas) en 1979 (paru dans la revue Vision Research en 1981). Les essais réalisés sur des primates soumis à des éclairements plusieurs fois par jour durant plusieurs jours ont montré des pertes de sensibilité chromatique durant plusieurs semaines pour le vert et plusieurs mois (~ 1 an) pour le bleu par dégénérescence des segments externes des cônes.

laserpen astronomie

Le 16 mars 2015, 11:48 dans Humeurs 0

De laserpen astronomie is terug van weggeweest. Was de eerste versie vooral een irritant zwakgroen lampje waarmee voetbalfans de spits van de tegenstander of de scheidsrechter probeerden te verblinden. Zijn opvolger daarentegen is van een totaal andere planeet. Het lullige straaltje van voorheen is geëvolueerd tot een laserbeest met een kracht van 2000 mW en een bereik van wel tien kilometer. Op korte afstanden brandt zo’n laserstraal dwars door plastic, hout, papier en allerlei andere materialen heen.

Levensgevaarlijk in de handen van sukkels en kwaadwillenden, maar gewoon te koop op het internet. Wat niet tegenwoordig? In ons land is de handel erin wel verboden, maar het bezit van zo’n uit de kluiten gewassen zaklamp niet. Alleen het gebruik van laserpennen met een zeer krachtige en brandende straal kan tot vervolging leiden. Een fraai staaltje Nederlands gedoogbeleid. Waar onze kinderen inmiddels de wrange vruchten van plukken.

3000mW laserpen astronomie groene

De afgelopen twee jaar liepen zeventien van hen onherstelbare oogschade op door laserbestraling. Het lijkt zo onschuldig dat laserlicht, maar al na een paar seconden brandt het dwars door het netvlies heen. Reden genoeg voor Nederlandse oogartsen om groot alarm te slaan en de wetgever op te roepen snel iets aan dit groeiende probleem te doen nu het nog redelijk beheersbaar is.

Ook de luchtvaart ondervindt dagelijks hinder van de nieuwe lichting laserpennen. Grapjassen schijnen overvliegende politie- en traumahelikopters en vliegtuigen aan en verblinden zo de piloten. Hiermee komt de vliegveiligheid ernstig in gevaar. Het kan de dader een gevangenisstraf en een fikse boete opleveren. In Amerika is hiervoor al eens iemand veroordeeld tot veertien jaar cel. Een beetje overdreven lijkt ons, maar zo is Amerika nu eenmaal.

Dus beste ouder(s) of opvoeder(s), denk eerst eens even goed na voordat u uw zoon of dochter zo’n geinig ding laat kopen. Een laserpen is al lang geen speelgoed meer, maar een levensgevaarlijk en levensbedreigend wapen. En wat ons betreft volkomen ongeschikt voor kinderen.

De laatste jaren worden laserpennen steeds krachtiger. Alhoewel in Nederland slechts weinig laserpennen toegestaan zijn zijn vinden we op vele gadgetsites toch erg krachtige pennen die voor mensen uit andere delen van de wereld gewoon beschikbaar zijn. Het modelletje dat hier besproken wordt is zó krachtig dat het mensen in brand kan zetten!

De pen heeft een groene laser van Casio met een vermogen van 1Watt. Ondanks dat het een superkrachtige laserpennen is lijkt de kleur van de straal meer blauw omdat de nieuwe Green Slim projectoren van Casio geen mercurium bevatten.
Zoals eerder vermeld kun je met deze laser mensen of andere dingen in brand zetten, daarnaast is het natuurlijk mogelijk om mensen te verblinden en de laser komt dan ook met de volgende tekst:
Waarschuwing: Extreem gevaarlijk is een understatement met betrekking tot de kracht van 1W lasers. Het zal je direct permanent verblinden en huid en andere lichaamsdelen zeer snel in brand zetten, gebruik met extreme voorzichtigheid en alleen met de meegeleverde oogbescherming. Klanten worden verplicht om het KlasseIV-Laserrisico-formulier te lezen en te aanvaarden.

Diegenen die de laser zichtbare straal toch willen bestellen komen bij het bestelformulier de volgende zin tegen: "Bij meer vermogen is een grotere verantwoordelijkheid nodig". De prijs ligt op 200 dollar en zal in bepaalde delen van de wereld mogelijk als zelfbescherming worden gekocht of voor slechtere doeleinden. Zoals logisch is, wordt hij niet in Nederland verkocht en bij het invoeren wordt hij vast door de douane onderschept.

5000mw Professionele groene laserpen

Voir la suite ≫